Casio VL-tone Vl1 emulation

    Partagez

    nyl_auster
    Réponse à tout

    Nombre de messages : 626
    Date d'inscription : 05/12/2005

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  nyl_auster le Lun 26 Mai 2008 - 23:43

    Burnie a écrit:Je n'ai encore jamais touché un synthé hardware...
    C'est tout de même plus honteux que d'avoir eu le VL1 comme premier clavier...

    Oui hof moi non plus tu sais; j'aimerais beaucoup évidemment mais tant qu'on arrive à sortir quelque chose d'un instru le reste n'est pas très important. Et j'emm.... ceux qui passent leur temps à faire la morale sur le vrai son chaud moelleux hardware blabla et à traiter tout le monde de sourds à trouver qu'un VST ça sonne; zont qu'à faire des morceaux potables avec leurs sons qui tue : le but c'est de faire de la musique au final non?

    vaut mieux une bonne compo jouée sur un banjo pourri qu'un solo de guitare sur une gratte à 10 000 boules; et tant pis si elle sonne du feu de dieu ou comme sur le CD de machin truc...

    deb76
    Réponse à tout

    Nombre de messages : 917
    Age : 69
    Localisation : Le Tréport
    Date d'inscription : 21/10/2006

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  deb76 le Mar 27 Mai 2008 - 3:46

    Et j'emm.... ceux qui passent leur temps à faire la morale sur le vrai son chaud moelleux hardware blabla et à traiter tout le monde de sourds à trouver qu'un VST ça sonne; zont qu'à faire des morceaux potables avec leurs sons qui tue : le but c'est de faire de la musique au final non?

    Et tu as bien raison. J'ai des synthés hardware ( Yamaha SY 99, EX5R, TX7, Evolver, G2 Engine et Moog Theremin) et bien je m'en sers beaucoup moins que mes VST. Et à dire vrai, j'adore mon Ems Avs (la fameuse émulation de Ludwig Rehberg de l'Ems Synthi Aks), car je fais nettement plus de choses avec, en terme de création, que la machine originale que j'ai possédé durant 15 ans. L'EMS Synthi Aks n'était bon qu'à faire des effets, alors que sa version Vst est 1000 fois plus créative. Bon, c'est vrai j'ai moins de dynamique, mais lors d'une performance, j'ai fait une montée en fréquence dans un atelier d'usine, avec une bonne sono, et on a cru que l'usine allait décoller. Alors... Et puis avec les outils d'aujourd'hui, on peut densifier tout ça.
    Et je parle du Moog Modular V2, du Prophet V d'Arturia. Là aussi, avec une bonne sono, je fiche mon billet à ce qu'on puisse repérer que se sont des VST.
    Et puis, pour être clair, je m'en moque si le son n'est pas comme sur l'orginal, l'essentiel c'est que ce qui va sortir de mon ordinateur me plaise.

    Enfin, cet engouement pour les Vst, de qualité - mais on peut faire d'excellentes choses avec des freewares - pour ma part, ça provient du fait qu'avant de posséder du harware je faisais de la musique sur ordinateur, avec Music 10 en temps différé à l'Ircam. Avant d'entendre le son, il fallait faire calculer l'ordinateur. C'était long mais quel plaisir de découvrir le résultat. L'ordinateur, sa souris, ce sont des choses naturelles pour moi. Et si je devais choisir entre un ordinateur et un super synthé hardware, mon choix est clair, je prendrais l'ordinateur, car lui m'ouvrira des portes alors que la hardware sera cadré, limité dans ses possibilités. Avec une nuance, toutefois, le le Clavia G2 Engine qui est un hybride, que l'on pilote exclusivement avec son éditeur mais qui a le son hardware. Et là, les possibilités sont immenses, totalement ouvertes, ses limites sont celles de notre imagination.

    vaut mieux une bonne compo jouée sur un banjo pourri qu'un solo de guitare sur une gratte à 10 000 boules; et tant pis si elle sonne du feu de dieu ou comme sur le CD de machin truc...
    Totalement d'accord aussi sur le principe. Ceci étant, j'aime bien avoir un bon confort de jeu pour une guitare. Et là aussi, je crois avoir trouvé la solution, j'ai ma Fender Statocaster Roland midi, une vieille demi caisse AriaPro II (la blanche qui ressemble à celle utilisée par John Lennon) ainsi que deux Yamaha, l' Ibanez Artcore AF75 Electric Guitar qui est très agréable à jouer, avec un son jazz, et qui malgré son prix (moins de 400 euros) propose une très belle lutherie, même chose pour la seconde, qui est aussi une Ibanez Artcore AS73 Electric Guitar avec une belle lutherie, manche agréable, allant du jazz en passant le blues voire du rock à la Santana ou Jefferson Airplane, et là aussi pour un prix accessible.

    Invité
    Invité

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  Invité le Mar 27 Mai 2008 - 10:18

    Je suis bien d'accord avec vous, vous n'avez qu'à regarder l'annonce sus-citée du Jupiter 8, le gonz met "révision à prévoir" (à 1500 €), ça fait un peu cher pour une partie de brocante !

    Idem pour le CS 70, machine pesante, fragile, instable, ça fait cher 3500 €.
    j'aurais dû rajouter ce smiley :

    A ce prix là, on peut s'acheter un bon PC et des VST qui vont péter la baraque ! y a pas photo !
    Alors il n'est pas question de relancer le débat pro et anti hardware, tant il est éculé. Chez AF je ne lis pas ce genre de thread.
    Je ne voulais pas faire l'apologie de cette époque révolue, et de toute façon, je ne possède pas de machine vraiment "mythique", vous conviendrez que posséder des Casio c'est une boutade.

    Seulement j'avoue prendre un plaisir enfantin à poser mes doigts sur un clavier, à toucher des boutons
    potards, faders même si je ne suis pas un musicien. Une surface de contrôle ne m'apporte pas le même sentiment.
    La virtualisation c'est très bien, et je ne me séparerai pas de mon PC, car c'est vraiment un outils indispensable pour moi, qui ne suis pas un vrai musicien je le répète et qui plus est, n'ai pas les moyens de me payer de pareils engins.
    Un VST comme Absynth par exemple ne peux pas avoir d'équivalent hardware et c'est tant mieux. Dans ce monde, comme je le disais et comme tu le disais Deb, Clavia est à part.

    Si on imagine qu'un jour les guitares puissent être jouées aussi sous la forme de VST potables (c'est envisageable), je ne suis pas sur qu'un grateux lâche si vite son manche. Et dire que ce n'est pas pareil, c'est prétendre qu'un synthé hardware n'est pas un instrument à part entière. Attention, les vst sont aussi des instruments à part entière !
    Tous ces instruments peuvent coexister sans qu'une communauté musicale "supérieure" décide de ce qui est bon ou moins bon. Sans la sensibilité, la créativité, de toute façon un vst ou un synthé à 2000€ sonnera comme une patate.
    Je préfère écouter une compo de Nyl Auster ou Asymetrie que n'importe quelle soupe mixée et masterisée avec du matos haut de gamme à la radio.

    En tout cas en Live, j'ai toujours plus pris mon pied à jouer sur un instru (clavier ou basse) qu'à balancer des séquences, même si je suis un piètre musicien, ce dont je m'accommode très bien.

    Ce n'est pas élitiste d'avoir du hardware et de les apprécier, les deux (soft et hard) cohabitent plutôt bien dans l'antre qui me sert de studio, je bichonne autant mon PC que mes synthés !
    Alors il n'y a pas de honte à ne pas en avoir, burnie, et il n'y a pas de honte à en avoir aussi. Comme le dit Nyl, le principal c'est de faire de la musique.


    Dernière édition par la nébuleuse le Mar 27 Mai 2008 - 12:04, édité 1 fois

    kx77free
    Réponse à tout

    Nombre de messages : 794
    Date d'inscription : 04/09/2005

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  kx77free le Mar 27 Mai 2008 - 12:00

    Salut,

    3500 € pour un CS, c'est de l'arnaque surtout s'il n'est pas midifié.
    Il valait 5000F en occasion, en 1994...
    ET IL N'EST PAS FIABLE, soudure sèches au niveau de l'alimentation, CI de contrôle des paramètres grillés, mollette de bend fragile, un réaccordage des douze oscillos est souvent nécessaire, composants hors de prix.

    Je m'éclate bcp plus avec mes plugs, le hardware vintage ne me passionne plus, c'est cher et peu fiable.

    a+

    Invité
    Invité

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  Invité le Mar 27 Mai 2008 - 14:05

    3500 € pour un CS, c'est de l'arnaque surtout s'il n'est pas midifié.

    c'est clair.

    Et puis quand on a gouté à la qualité et la versatilité de tes plugs, ça fait réflechir...

    deb76
    Réponse à tout

    Nombre de messages : 917
    Age : 69
    Localisation : Le Tréport
    Date d'inscription : 21/10/2006

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  deb76 le Mer 28 Mai 2008 - 2:08

    Je m'éclate bcp plus avec mes plugs, le hardware vintage ne me passionne plus, c'est cher et peu fiable.

    C'est devenu une mode le hardwar vintage et les prix ont progressé de façon exponentielle.

    Par contre, je suis d'accord avec toi la nébuleuse, la cohabitation plugs et hardware peut être harmonieuse. En fait, tout dépende da la couleur que je recherche. J'ai de cordes somptueuses avec le SY 99 et des timbres électroniques qui font que j'adore ce synthé. Et chose amusante, alors qu'il se classe dans la synthèse ultime FM - c'est une usine à gaz - il est beaucoup plus chaud que l'EX5R. En revanche, ce dernier développe des sons d'une précision chirurgicale, d'une froideur qui subit les influences de l'Antartique. Mais j'aime bien.

    Pour la guitare, je n'ai pas la même approche. Avant j'aimais beaucoup les effets et puis aujourd'hui, soit je joue avec une tonalité jazz, avec un son rond, bien grave, soit avec un son très clean. Je n'utilise quasiment plus la distorsion. Mais c'est plus pour mon plaisir, pour jouer avec la sensualité de l'instrument, comme avec le piano, d'ailleurs. Je suis un piètre pianiste, mais j'adore improviser sur un très bon piano, non pas mélodiquement, mais en jouant sur les résonnances, les contrastes. D'où un plaisir physique que je ne retrouve pas avec les Vst, l'électronique. Là, c'est une autre forme de plaisir, plus intellectuel, en tout cas pour moi.

    Burnie
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 6204
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 07/02/2005

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  Burnie le Mer 28 Mai 2008 - 21:11

    Je ne vais pas prendre part à la discussion, d'autant qu'on en a déjà parlé.
    Juste pour préciser que je ne parlais pas de honte sérieusement, bien sûr, quand je disais que je n'ai jamais touché un "vrai" synthé...

    En ce qui me concerne, je reconnais que les synthés hard, surtout en analo soustractif, entendus dans des morceaux actuels, gardent une précision, une définition et une dynamique que je n'ai pas l'impression de pouvoir obtenir avec mes softs, globalement plus mous, ou plus moelleux si on veut le voir positivement. Et, d'une manière générale, je m'en fous, tant je prends mon pied avec les softs, tant ça me donne plus que j'aie jamais espéré avoir chez moi avant de connaître la MAO. Mais j'ai un regard gourmand et nostalgique sur ces machines qui ont fait rêver mon adolescence, et qui sont donc devenues mythiques parce que Schulze et d'autres me les ont montrées comme des objets merveilleux aussi désirables que le Grâal. Par conséquent, lorsque je parle de ces machines avec envie, ça n'est pas du tout en regardant tristement mon ordi, avec frustration, mais avec des remontées de rêves de jeunesse. Si je considère en plus les problèmes que pose la maintenance de ces engins, et leurs limites techniques, je les évoque en fait juste pour le plaisir.
    Ils ont à mes yeux un avantage essentiel : les potars reliés vraiment physiquement à ce qui produit le son, et j'aimerais avoir cette expérience que je ne connais pas. Parce que je ressens une frustration avec les contrôleurs midi, d'une tristesse et d'un anonymat à pleurer...

    Si on regarde du côté du fameux Omnisphere de Spectrasonics, il est clair que le hardware n'aura rien à offrir de mieux, bien au contraire. D'autre part, n'en déplaise aux fans de hardware, je suis persuadé qu'on arrivera, en augmentant la résolution audio à 64 bits/384 Khz par exemple, et en gérant/simulant de mieux en mieux les facteurs aléatoires des oscillos analogiques et autres composants, à copier les originaux à s'y méprendre, et en dépasser nettement les possibilités sonores...

    Donc, pour moi, ça n'est même pas une question.

    Sans compter que si avoir un Moog avec tous les boutons apporte forcément une relation physique en plus, posséder en revanche un de ces synthés austères et pénibles à programmer comme un Wavestation ou un DX7 ne présente aucun intérêt.

    Tiens, ben si, finalement, j'ai pris part...

    Invité
    Invité

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  Invité le Mer 28 Mai 2008 - 21:46

    Quand je pense que ce petit clavier génère tant de commentaires!!!!

    Pour avoir un peu de hardware, des instrus (guitare, basse), et surtout un PC, je pense que le problème au delà du côté nostalgique que je respecte, c'est le rapport que l'on à avec ce que l'on produit.
    Je m'explique :

    -je me suis vu dans ma jeunesse (eh oui !!!)joué dans un groupe avec des instruments (basse, guitare) et prendre un réel plaisir à en jouer, à ressentir vraiment ce qui sortait de mon ampli et à vibrer pour nos quelques compos communes.

    -Puis un peu plus tard j'ai commencé à bosser MAO, avec une certaine froideur, et quelques préjugés.....A ma grande surprise je me suis vu étourdi quand j'ai pu enfin sortir quelque chose qui me faisait vibrer. Peu importait alors que le son qui sortait de mon casque ne soit qu'une multitude de sons résultant de plugin...

    Ce que je veux dire c'est qu'une fois qu'on oubli un peu ce avec quoi on produit et qu'on se penche un peu plus sur ce qui en résulte, le hardware, le software ne sont ni plus ni moins le même moyen d'arriver à déballer le ressenti de chacun .... et le tout en musique.....chouette alors!


    Je rejoins burnie sur un point : les contrôleurs midi c'est quand même pas mariole !!!
    Et la nébuleuse sur un autre : le doux toucher de ses doigts sur un clavier c'est quand même pas mal !!!(putain tu ne dois quand même pas t'amuser sur le VL TONE...)

    deb76
    Réponse à tout

    Nombre de messages : 917
    Age : 69
    Localisation : Le Tréport
    Date d'inscription : 21/10/2006

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  deb76 le Mer 28 Mai 2008 - 22:40

    et qu'on se penche un peu plus sur ce qui en résulte

    Et bien oui, je partage totalement ce point de vue, pour moi tout est là. En fait, je me moque de ce qui va me permettre d'obtenir ce que je souhaite, que ce soit du hardware ou des plugins. Ce qui est important, c'est le résultat. Et à la limite, ce que j'aime bien, c'est pousser un programme dans ses retranchements, avec des paramètres qu'il n'est pas censé ingurgiter. Et souvent le résultat est très intéressant.

    De même, j'adore essayer, découvrir. C'est possible avec les softs et autres plugs, avec du hardware c'est quasi impossible en regard du coût du matériel.

    Mais j'ai un regard gourmand et nostalgique sur ces machines qui ont fait rêver mon adolescence, et qui sont donc devenues mythiques parce que Schulze et d'autres me les ont montrées comme des objets merveilleux aussi désirables que le Grâal.
    Oui je te comprends Burnie mais même si j'adore Tangerine Dream, Neu, Klaus Schulze, ce n'est pas ma culture. Pour ma part, c'est le rock, le jazz et disons surtout free, et la musique contemporaine. C'est Jean-Pierre, avec qui j'ai créé Hplank (lui synthés RSF et moi guitare trafiquée & computers) qui m'a initié à Klaus Schulze et Tangerine Dream. J'étais plutôt porté sur Pink Floyd (les premiers avec Saucerful of Secrets), Pierre Boulez et Xénakis.
    Les synthés, modules RSF et mon Ems Synthi Aks, je les ai eu après l'Ircam. Moi mon rêve, ce n'était pas un Moog, ni l'Ems, mais la fameuse station de travail de l'Ircam, la 4X. Ca l'est toujours, d'ailleurs. C'est à dire, piloter une machine surpuissante qui a la faculté de développer l'équivalent de plusieurs centaines d'oscillateurs et filtres en changeant les paramètres en temps réel à partir du clavier d'ordinateur.
    Et pour comprendre ça - cela doit vous sembler monstrueux comme approche - il faut avoir travaillé en temps différé, c'est à dire d'accepter qu'un calcul se fasse sur plusieurs heures.

    Dès lors, quand vous assistez à la création de Répons de Pierre Boulez en novembre 1981 à la Maison de la Culture de Bobigny, avec les six solistes dont leurs parties de piano, d'orgue, de percussions, étaient transformées quand ils appuyaient sur une pédale, en temps réel en une sorte de myriades de notes cristallines, vous ne rêvez qu'à pouvoir disposer un jour de cette puissance. Et nous allons y arriver. Songez qu'il y a 8 ans, le temps réel, pour nous particuliers, était principalement dû aux synthés hardware. Les Vst audios commençaient tout doucement à apparaître.

    Si on regarde du côté du fameux Omnisphere de Spectrasonics, il est clair que le hardware n'aura rien à offrir de mieux, bien au contraire. D'autre part, n'en déplaise aux fans de hardware, je suis persuadé qu'on arrivera, en augmentant la résolution audio à 64 bits/384 Khz par exemple, et en gérant/simulant de mieux en mieux les facteurs aléatoires des oscillos analogiques et autres composants, à copier les originaux à s'y méprendre, et en dépasser nettement les possibilités sonores...

    J'ai peur d'être déçu par Omnisphere, j'ai le sentiment qu'on va nous balancer quelque chose qui développera de très beaux sons mais qui au-delà d'une citation anecdotique seront inutilisables dans une création. On va se retrouver tous avec le même type de timbre. Une perspective qui ne m'intéresse pas. Mais bon, je me trompe peut-être et attendons de voir.
    En revanche, oui l'augmentation de la résolution donnera vraisemblablement plus de possibilités sonores que les synthés hardware vintage.

    Burnie
    Rang: Administrateur

    Nombre de messages : 6204
    Localisation : Bretagne
    Date d'inscription : 07/02/2005

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  Burnie le Mer 28 Mai 2008 - 22:57

    Tu as sans doute raison pour Omnisphere : le son sera très beau, pas de doute, mais en tant que machine à créer, se caractérisant par la richesse des possibilités de modulation et de programmation, nous serons sans doute en deça de ce qu'on pourrait souhaiter en termes de recherche... J'ai pris simplement cet exemple parce que ça semble franchir un pas que seul le numérique peut faire, et suivre une logique qui échappe au phantasme de l'émulation analogique qui bride la création des instruments logiciels. J'espère que la voie ouverte par ce soft, que je n'achèterai pas, va stimuler la recherche sonore... Car le beau son, pour moi, c'est déjà le plaisir sensuel que nous apportent les synthétiseurs et leur quasi infinie variété de timbres, dans laquelle je me vautre avec délices...

    deb76
    Réponse à tout

    Nombre de messages : 917
    Age : 69
    Localisation : Le Tréport
    Date d'inscription : 21/10/2006

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  deb76 le Mer 28 Mai 2008 - 23:59

    J'ai pris simplement cet exemple parce que ça semble franchir un pas que seul le numérique peut faire, et suivre une logique qui échappe au phantasme de l'émulation analogique qui bride la création des instruments logiciels.
    Je l'avais bien compris dans ce sens. Mais en même temps, je voulais dire aussi que je ne suis pas forcément convaincu qu'Omnisphère va faire franchir ce fameux pas que nous attendons tous. J'ai bien peur que l'emballage soit juste superficiel. Mais comme je le soulignais plus haut, je me trompe peut-être.

    Contenu sponsorisé

    Re: Casio VL-tone Vl1 emulation

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:20


      La date/heure actuelle est Dim 11 Déc 2016 - 9:20